Près de 100 000 personnes ont perdu la vie à cause de la Covid-19. Des conditions qui rendent le deuil particulièrement difficile pour les familles. C’est pourquoi plusieurs d’entre elles demandent la mise en place d’un jour de deuil national.

Marie-Frédérique Bacqué, Docteur en psychologie et présidente de la société de thanatologie
Marie Tournigand, Déléguée générale de l’associations Empreintes
Laurent Frémont, Secrétaire général du collectif “Tenir ta main”

https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-12-avril-2021